Borrelia Burgdorferi: la bactérie responsable de Lyme

0
19

Willy Burgdorfer est le nom de la personne qui a découvert l’agent pathogène de la maladie de Lyme. Tout a commencé quand une curieuse épidémie d’arthrite juvénile faisait rage dans une petite ville dénommée Lyme, se trouvant au fin fond du Connecticut, un état du Nord-est des États-Unis d’Amérique. Menant des recherches sur la véritable source des maux qui martyrisait les enfants de cette petite contrée, ce scientifique spécialisé dans l’entomologie médicale a mis en évidence une bactérie qui fut baptisée Borrelia Burgdorferi en son honneur. 

Vue de plusieurs bactéries Borrelia Burgdoferi au microscope (x10000)

La Borrelia Burgdorferi est une bactérie de la famille des Borrelia. De sa forme spirale s’apparentant à un ressort, elle a été répertoriée dans la catégorie des spirochètes. Là encore, elle est partagée en deux groupes : Borrelia Burgdorferi stricto sensu et Borrelia Burgdorferi sensu lato.La Borrelia Burgdorferi stricto sensu ou Borrelia Burgdorferi se fait appeler ainsi  parce que c’est la première souche découverte. Les autres souches trouvées plus tard (Borrelia Garinii, Borrelia Afzeii et Borrelia Spielmanii) ont été classées dans la catégorie de Borrelia Burgdorferi sensu lato ou Borrelia Burgdorferi sl.

La Borrelia Burgdorferi, une bactérie intelligente

On sait que la Borrelia Burgdorferi est à l’origine de la Borréliose de Lyme. Si cette maladie  est particulièrement difficile à soigner c’est que son agent pathogène fait exception à de nombreuses règles de dépistage.

La Borrelia Burgdorferi change d’aspect  pour se cacher

La Borrelia Borrelia Burgdorferi peut prendre de multiples formes.  Son  aspect le plus commun est le spirochète, mais il peut aussi  se manifester sous une forme kystique et à travers un biofilm. Ces différents aspects permettent à cette bactérie d’échapper aux antimicrobiens et  à l’ensemble du système immunitaire.

​ Pour  survivre, la Borrelia Borrelia Burgdorferi se cache dans des cellules  qui deviennent des cibles pour le système immunitaire. Dans ce cas précis, elle provoque une réaction auto-immune, durant laquelle le système immunitaire s’attaque à ses propres cellules qu’il considère comme des germes pathogènes. ​Aussi, les germes se logent profondément dans des tissus  profonds du cerveau, des yeux, des articulations et d’autres organes où les médicaments n’ont que très peu d’effet, et sont donc incapables de les éliminer.

On peut retrouver la Borrelia Burgdorferi dans certains animaux (rongeurs, cerf, chien, chat…) et dans certains arthropodes, tels que l’ixode scapularis, pacificus, ricinus et persulcatus.  La piqûre de  l’une de ces tiques infectées par l’agent pathogène de la maladie de Lyme provoque la contamination de l’homme. Ce qui explique l’incidence entre la distribution des cas de Borréliose de Lyme et des zones de  prolifération des tiques.

Une fois dans l’organisme humain, la Borrelia Burgdorferi met environ 3 à 32 jours pour incuber. Il arrive aussi qu’une mère la transmette à son enfant durant sa grossesse. C’est ce que l’on qualifierait de contamination in-utéro. Parfois, la contamination peut s’effectuer par inoculation parentérale accidentelle ou suite à une exposition à des aérosols infectieux. Nous avons rédigé une page complète sur le mode de transmission de la bactérie.