Docteur Harris

0
20

Le Dr Steven Harris est un médecin certifié en médecine familiale. Il a pratiqué en privée depuis 2001 et est particulièrement impliqué dans la lutte active et la sensibilisation contre la maladie de Lyme. Le Docteur Harris a créé une société médicale en Californie axée sur le diagnostic, ainsi que le traitement de la maladie de Lyme

Le Dr Steven Harris est un membre actif de la CALDA (The California Lyme Disease Association). L’association figure parmi les responsables de la législation qui protège le droit des patients atteints de la maladie de Lyme et qui mène la sensibilisation face à cette affection chronique. Il est également membre de l’ILADS (International Lyme and Associated Diseases Society), qui est une société rassemblant des médecins et des scientifiques qui ont mis la priorité sur le traitement de la Borréliose de Lyme.

​Parce qu’il y a aujourd’hui une grande pénurie de médecins traitant les personnes atteintes du caractère chronique de ce type de maladie, le Dr Harris a mis en place trois types de traitement dans les villes de Redwood City, Malibu et Arroyo Grande. Son but ici est de fournir une couverture géographique optimale pour la Californie, Washington et l’Oregon. 

La philosophie de traitement du Docteur Harris est similaire à celles des docteurs Dietrich Klinghardt, Thérèse Yang, Joseph Burrascano, Greg Bach et Richard Horowitz. Les symptômes sont, certes une partie importante du processus de la maladie, mais les charges de biotoxines, la physiologie, mais également le dérèglement immunitaire déterminent aussi sa gravité, ainsi que le choix du traitement à prescrire à chaque cas clinique.

Pour sa part, le Docteur Harris affirme que l’organisme humain ne peut simultanément s’auto-guérir de plusieurs affections, il a choisi de traiter ses patients selon leurs manifestations asymptomatiques. Dans le cas ou la Borréliose est la principale source de mal-être, il juge utile de traiter un par un chaque manifestation, avant de passer au traitement de la maladie de Lyme proprement dite. Par exemple, si le patient a une infection dentaire ou des problèmes temporo-mandibulaires, un disfonctionnement de l’articulation entre la mâchoire inférieure et la cavité temporale, il est avant tout préférable de les traiter en amont pour simplifier par la suite l’éradication de la Borrélia Burgdorferi.

Selon le Docteur Harris, il n’y a pas de protocole standard pour le traitement de la maladie de Lyme. Ses démarches impliquent majoritairement des soins à base de produits homéopathiques. Par contre, son approche pharmaceutique à base d’antibiotique ressemble à celui de ses confrères, dont entre autres celle du Dr Horowitz, qui est basée sur l’utilisation d’antibiotiques doubles intracellulaires. Pour cela, il a recours à la métronidazole, au tinidazole ou à la nitazoxanide.

Partant du principe du traitement symptomatique des patients, une fois que ces derniers ne présentent plus que la Borrélia, selon le Docteur Harris, il est possible de combiner, la Zithromax avec de la céphalosporine ou du tétracyclone. Pour optimiser l’efficacité du Zithromax, il peut également être associé avec un briseur de kyste, si l’organisme du patient est en mesure de le supporter.