La machine RIfe pour traiter Lyme ?

0
20

La Borrélia Burgdorferi est très difficile à terrasser. Les traitements conventionnels ne peuvent rien contre  ce spirochète qui est l’agent pathogène de la maladie de Lyme. Heureusement  que Doug MacLean a trouvé le moyen d’utiliser la Machine Rife pour détruire ces bactéries, sans faire appel à des soins médicamenteux. 

La machine Rife est l’œuvre du docteur Royal Raymond Rife. Elle a vu le jour dans les années 30 (http://www.maladie-lyme-traitements.com/gueacuterir-la-borreacuteliose-de-lyme-gracircce-aux-machines-rife-et-aux-theacuterapies-alternatives.html ). Il s’agit d’un générateur de fréquences variables qui émet une résonance magnétique dans le corps. Les fréquences électromagnétiques sont capables de tuer les germes pathogènes (virus, bactéries, parasites…) présents dans l’organisme  sans porter atteinte aux tissus. À l’origine, la machine Rife a été conçue pour guérir la tuberculose et le cancer.  Bien des années plus tard,  il a été découvert que des dispositifs thérapeutiques  fondés sur les mêmes préceptes que la machine Rife sont en mesure d’éliminer d’autres infections telles que la maladie de Lyme et ses co-infections. De nos jours, il existe plusieurs variantes de cette machine. Elles sont plus performantes et plus riches en technologie.
Pour soigner la phase secondaire et aigüe de la maladie de Lyme,  une chose est sûre, les protocoles de soins classiques à base d’antibiotiques ne sont pas à la hauteur. Ils peuvent même engendrer des effets secondaires chez le patient, comme l’évolution de l’infection vers une forme chronique. Ce n’est pourtant pas le cas avec  les thérapies réalisées avec la Machine Rife. La raison en est simple, cet appareil détruit la Borrélia Burgdorferi, grâce à des vibrations électromagnétiques, que cet agent pathogène  ne peut supporter. En effet, il est à savoir que toutes les bactéries vibrent à une fréquence propre. La résonance émise par la Machine Rife amplifie l’amplitude de ces vibrations, jusqu’au point de rupture des bactéries. Il suffit donc de régler les fréquences émises sur celles des Borrélias, pour les éradiquer.​Ce qui est rassurant avec ce type de soin c’est qu’il  ne présente aucun danger pour l’organisme. Et d’après certaines observations, l’effet de cet équipement médical ne se limite pas uniquement à détruire les germes. En effet, il simule également le système immunitaire. Grâce à lui, le corps est plus résistant aux maladies et, de plus, récupère plus vite. Son utilisation peut être combinée avec d’autres traitements de soutien, comme les herbes médicinales et l’adaptation de la nutrition, et même les antibiotiques préconisés par la médecine classique.   La machine Rife agit directement sur les sources de la maladie

Lors de ses études, Royal Rife a découvert que toute maladie pouvait être éliminée avec des fréquences, en fonction de sa signature électromagnétique individuelle. En effet, chaque agent pathogène dispose d’une fréquence vibratoire qui lui est propre. La modification de cette fréquence  pourrait amener à le détruire. Pour y parvenir, cet inventeur a créé des machines capables de mesurer les fréquences oscillatoires des bactéries et de produire des vibrations qui leurs sont fatales. Cela a permis de découvrir que le virus de la tuberculose pouvait être annihilé par une pulsation de 1555 hz, 1200 hz pour le tétanos, 8000 hz pour l’hépatite, 7000 hz pour le poliovirus, 10 000 hz pour le mycobactérium tuberculosis… D’ailleurs, Royal Rife et son associé James Barre ont établi un tableau répertoriant les fréquences de plus de 30 000 germes (http://lymediseaseguide.org/rife-machine-therapy-for-lyme-disease ). Concernant la Borrelia Burgdorferi qui est la bactérie de la maladie de Lyme, sa fréquence oscillatoire mortelle varie sur des cycles de 484 hz, 864 hz, 790 hz, 690 hz et 610 hz. 

La machine Rife agit sur les cellules  infectées de l’organisme

L’action des fréquences est aussi valable sur les cellules du corps.  Lorsqu’elles sont contaminées ou altérées par des assaillants, leurs fréquences en sont modifiées. En utilisant une fréquence correcte, les vibrations de la machine Rife ciblent le tissu ou les cellules malades et les détruisent en laissant intactes les zones saines. Ce qui permet à l’organisme de se détoxifier et de récupérer plus rapidement.

Elle stimule le système immunitaire​

Il arrive que le système de défense naturel de l’organisme ne soit pas en mesure de remplir pleinement ses fonctions. Dans ce cas précis, la fréquence de vibration sert de catalyseur pour alerter et renforcer le système immunitaire affaibli. Ainsi, ce dernier deviendra plus agressif et sera amené à attaquer plus efficacement les sources de l’infection. Ce procédé peut également agir comme un vaccin en permettant au corps de déterminer l’empreinte digitale du virus ou de l’agent pathogène éliminé. De cette façon, il serait en mesure de créer des anticorps et des lymphocytes qui lui permettront de lutter contre les souches encore vivantes.  Pour certains sceptiques, les effets de la machine Rife et de ses déclinaisons ne sont pas appuyés par des essais cliniques. Ce qui met en doute leur efficacité. Ils considèrent toutes formes de soins via une machine Rife de « traitements médicaux frauduleux », tout comme les autres thérapies holistiques qui sortent des sentiers battus de la médecine conventionnelle. Pour la médecine  classique, la radiothérapie pourrait blesser des tissus et engendrer une faiblesse tissulaire dans la partie du corps traitée. C’est un procédé qui pourrait entre autres engendrer une perte de mouvements au niveau des articulations, telles que la mâchoire, la hanche, les épaules, le genou…​

Des spécialistes tels que le docteur Richard Loyd, Marc Fett et Doug MacLean soutiennent que la Machine Rife est la solution idéale pour tous ceux qui n’ont pas trouvé la guérison de la maladie de Lyme auprès des traitements conventionnels. Le Dr Bryan Rosner a même écrit le livre « When Antibiotics Fail: Lyme Disease and Rife Machines, with Critical Evaluation of Leading Alternative Therapies », pour mieux expliquer son efficacité et son fonctionnement, tout en donnant quelques exemples d’utilisation. Entre autres, il est conseillé de faire modérément usage de la Machine Rife. En effet, le corps d’une bactérie tuée libère des toxines, dont une trop grande quantité libérée rapidement peut engendrer des effets secondaires au niveau du foie. La base du traitement consiste donc à identifier la bonne fréquence pour éliminer l’agent pathogène et à déterminer la durée d’utilisation journalière de l’appareil pour bénéficier d’une guérison sans effets secondaires.