L’enquête de canal + sur la maladie de Lyme

0
18

La maladie de Lyme progresse dans le monde entier, et dans certains pays on parle d’épidémie.  300 000 nouveaux cas tous les ans aux États-Unis  et près de 100 000 par an en Allemagne sont reconnus. Mais la  France regarde ailleurs, car comme par enchantement, elle serait épargnée. Les chiffres officiels dévoilent seulement 30 000 nouveaux cas par an. Un chiffre très en dessous de la réalité. Pour éclaircir la situation, Bernard  Nicolas et Benjamin Nicolas mènent l’enquête à travers l’histoire de Mathieu Foucaud dans « Lyme, l’épidémie invisible ». Un documentaire de  49 minutes produit par IMPACT PRESS avec la participation de Canal +. 

En proie à une maladie mystérieuse Mathieu Foucaud est l’une des nombreuses victimes françaises de la Borréliose de Lyme. Cet homme de 30 ans a peine à se déplace sur un fauteuil roulant, car ses jambes ne peuvent plus le porter.  Les souffrances de Mathieu ont commencées, il y a 5 ans lorsqu’il se réveilla un matin avec une douleur intense au genou gauche, puis c’est le muscle de sa cuisse qui va fondre. Ce sportif passionné à perdu 15 kg en 15 jours. Grâce à un test sérologique, la vraie source de ses maux a été détectée trois mois après les symptômes et de multiples examens. Il s’agissait bien de la maladie de Lyme. Pour Mathieu, c’était la première fois qu’il entendait parler de cette affection, même 40 ans après sa découverte par le chercheur d’origine Suisse Willy Burderfer.  

Des symptômes trompeurs

Le début de l’affection se manifeste souvent par l’apparition d’un érythème rouge. Dans les semaines qui suivent, divers symptômes peuvent apparaître. La fibromyalgie est l’un deux, et se manifeste par des douleurs dans tout le corps, ainsi que des troubles du sommeil. Une perte de sensibilité de certains membres, une paralysie faciale, des arthrites qui peuvent devenir chroniques, des problèmes rhumatologiques et neurologiques sont aussi observés. Les atteintes de Mathieu Foucaud sont la conséquence d’une simple  piqûre de tique qui a eu lieu quelques années auparavant. C’est une morsure qui peut en effet passer inaperçue. Les médecins Français connaissent très mal  la maladie de Lyme et n’ont pas le reflexe d’y penser. De plus, les symptômes de la Borréliose sont  très variés  et  ressemblent à ceux d’autres maladies neurologiques qui mènent souvent à des diagnostics erronés. Ce fut le cas pour le médecin de famille de Mathieu Foucaud  qui pensait à une sclérose en plaque.  

Pourquoi les malades continuent de souffrir dans l’ignorance ?En France, obtenir un diagnostic pour Lyme n’est pas simple. Les patients font face à des médecins  sous-informés qui sont obligés de suivre des guides pratiques vieux de 30 ans et des règles strictes qui ne tiennent pas compte de l’évolution et de la complexité de la maladie de Lyme. De plus, les tests sérologiques sont largement contestés et provoquent des controverses au sein de la communauté médicale.

Pourquoi il est si difficile de se faire soigner en France ?

Les antibiotiques actuels pour traiter la maladie de Lyme sont insuffisants, mais les experts qui y font référence défendent leur efficacité. De plus, les médecins qui expérimentent d’autres traitements que ceux imposés dans les textes officiels sont attaqués en justice. Si la Borréliose de Lyme devient chronique, c’est parce qu’on l’ignore. En effet, la plupart des praticiens préfèrent penser à une maladie imaginaire et envoient les patients en psychiatrie. La Borrélia progresse en France, mais, on ne le dit pas, car les autorités la considèrent encore comme une maladie très rare. Ils pensent que la situation n’avait pas changée depuis les années 80. Le résultat, les victimes de la Borrélia Burgdorferi sont livrées à elles-mêmes et sont parfois obligées de s’expatrier aux  États-Unis pour trouver la guérison.