Livre « Mon parcours pour retrouver la santé », de Judith Albertat

0
20
Quel est ce mal qui me ronge ? Quelles sont les origines de ces douleurs physiques qui me martyrisent de jour en jour et qui se développent continuellement ? Pourquoi l’état de ma santé se dégrade-t-il aussi soudainement ? Comment vais-je faire pour m’en sortir ? Telles sont les questions qui se sont posées quotidiennement dans le cœur et l’esprit de Judith Albertat. 

Une situation qui l’a poussée à mener une lutte acharnée contre une maladie inconnue. Elle partage son histoire dans son livre intitulé « Mon parcours pour retrouver la santé », une édition Broché publiée le 15 mars 2012.

Devenue souffrante, Judith Albertat ne pense plus qu’à une chose, « retrouver sa santé ». Décidée à lutter jusqu’à la fin, cette femme ne s’est jamais lassée de consulter des médecins, de voir les meilleurs spécialistes mais, ces efforts se sont avérés inutiles. Et puis, ce n’étaient pas les analyses et les traitements qui manquaient. De nombreux diagnostiques ont mené au dépistage de toute sorte de maladie tel que l’arthrite, le syndrome de fatigue chronique, la maladie de de crohn, l’encéphalite, la fibromyalgie, la cystite interstitielle…

Sa maladie serait-elle fictive et d’ordre mental ? Un autre diagnostique qui a mené cette femme pilote instructeur à solliciter les services d’un psychiatre. Mais, qui d’autre qu’elle-même serait la mieux placée pour savoir que ses troubles physiques sont bien réels et qu’elle en souffre énormément ?

Résolu à continuer la bataille, l’auteur n’a jamais baissé les bras. Et en guise de récompense pour sa détermination, ses efforts ont porté leurs fruits. La vraie nature de sa maladie a été révélée. Il s’agit d’une infection dont les symptômes sont trop atypiques et diffus pour être identifiés et différenciés par rapport à d’autres pathologies. Une affection engendrée par le Borellia burgdorfer, cette bactérie transmise par les tiques est la cause de l’affection dénommée « maladie de Lyme ». Dorénavant, le mal qui ronge Judith est identifié comme étant « la Borréliose ». Une maladie capable de créer de graves lésions tant motrices que nerveuses au fil des années. Et en l’absence d’un traitement adéquat, elle est parfaitement en mesure de causer le décès du sujet infecté.Heureusement pour elle, il existe bel et bien des traitements appropriés à ce mal. Oui, il peut être traité et guéri par des antibiotiques tels que les tétracyclines et les glycylcyclines, les macrolides, les bêtalactamines, les nitroimidazoles…Un traitement minimum de 3 semaines pour le stade primaire et un traitement plus spécifique pour le stade secondaire ou tertiaire. Bien entendu, les traitements peuvent varier selon le cas de la maladie. Ils peuvent être administrés par voie orale, intraveineuse et intramusculaire sans parler de la thérapie combinée par intermittence.

En suivant les traitements adaptés, Judith Albertat a su vaincre le mal qui la ronge, un modèle à suivre pour toutes les personnes atteintes de la Borréliose de Lyme, cette maladie qui, jusqu’ici, est encore incomprise et qui est source de plusieurs polémiques.