Paralisie à tiques et maladie de Lyme: des co-infections fréquentes

0
19

L’une comme l’autre, la maladie de Lyme et la Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses  peuvent être transmises à l’homme par la morsure d’une tique. Elles sont ainsi classées dans la catégorie des maladies co-infectieuses. De plus, ces infections se ressemblent à cause de nombreux symptômes communs.

La Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses et la Borréliose sont des infections bactériennes qui ne se manifestent qu’après quelques jours d’incubation. Elles sévissent particulièrement en saison chaude durant la période d’activité des tiques et peuvent toucher toutes les classes d’âge. Quant à leurs symptômes, ils sont caractérisés par des éruptions cutanées, des douleurs musculaires, des inflammations articulaires douloureuses, des troubles digestifs, de la fièvre, des maux de tête, des maux de gorge, une perte d’appétit, une sensibilité accrue à la lumière… Leurs évolutions peuvent engendrer des complications  cliniques handicapantes, voire mortelles, à cause de leurs manifestations cardio-respiratoires et des lésions survenant au niveau du système nerveux central. Ce sont aussi des infections très difficiles à diagnostiquer et capables de ressembler à de nombreuses maladies infectieuses et non-infectieuses.

La Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses  touche environ 250 à 1200 personnes aux États-Unis (http://repli.net/larticle/rocky-fievre-pourpree-des-montagnes ) et elle est généralement causée par une bactérie de la famille des Rickettsia rickettsie. Ce germe pathogène est transmis à l’homme par la morsure de tiques infectées.

Les premiers symptômes de la Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses  n’apparaissent qu’après une période d’incubation d’environ 7 à 14 jours après la piqûre d’une tique porteuse du germe.  Ils se manifestent par de la fièvre, des nausées, des vomissements, des douleurs musculaires (myalgie) et un manque d’appétit. Ce n’est que quelques jours  après que surviennent des signes tardifs, comme les douleurs articulaires et abdominales, ainsi que les pétéchies qui sont des petites tâches rouges maculant différentes parties du corps. Dans 35 à 60 % des cas,  les patients présentent des éruptions maculopapuleuses (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fi%C3%A8vre_pourpr%C3%A9e_des_montagnes_Rocheuses#.C3.89pid.C3.A9miologie ).  Aggravée, cette maladie peut atteindre le système nerveux central, le système respiratoire, les reins et les organes gastro-intestinaux causant toute une série d’infections comme des paralysies partielles des membres, des troubles moteurs et du langage,  une incontinence, une perte partielle ou complète de l’audition…

Les traitements  médicamenteux de la Fièvre pourprée des montagnes Rocheuses  sont généralement basés sur les antibiotiques, comme la tétracycline. Administrée dans un délai de 4 à 5 jours après les premiers symptômes, cette mesure peut être efficace et est capable d’abaisser la fièvre au bout de 24 à 72 heures, mais le traitement doit continuer jusqu’à 3 jours après le rétablisssement.  Sinon, une dose de 100 mg de doxycycline toutes les 12 heures, pendant 3 jours est  aussi envisageable pour soigner les adultes. Parfois, les médecins font même appel au chloramphénicol, malgré ses effets secondaires.  À titre de prophylaxie, le vaccin de Parker est  aussi très actif.