Prévenir la maladie de Lyme via les vêtements

0
18

La Borréliose de Lyme est véhiculée par les tiques de la famille des Ixodes, porteuses de la bactérie Borrelia Burgdorferi. Une seule piqûre de ces arthropodes peut engendrer une contamination.  Ce qui revient à dire que le meilleur moyen de ne pas contracter cette maladie est d’éviter de se faire mordre par ces acariens. Il existe une manière efficace de s’habiller  pour se prémunir de ce danger. 

Les tiques qui sont les premiers vecteurs de la Borréliose de Lyme, aiment particulièrement les zones tempérées de l’hémisphère nord où il ne fait ni trop chaud, ni trop froid. Mais, on peut les rencontrer partout dans le monde (Amérique, Chine, Japon, Afrique du Nord, Canada, Europe). Pour la France, elles sont concentrées dans le centre (Auvergne, limousin…) et dans l’Est (Provence, Pays de Loire, Alpes, Côte d’Azur…). Les zones de prédilection de ces acariens sont les régions humides, boisées et broussailleuses. Ils choisissent spécialement les endroits où il y a de nombreux bétails et gibiers, desquelles ils se nourrissent. Les tiques sont réparties dans l’Hexagone à l’exception des contrées à haute altitude (supérieur à 1500 mètres) où il fait relativement froid. Ils évitent aussi le littoral Méditerranéen qui est en proie au réchauffement climatique.  Entre le début du printemps et la fin de l’automne, les tiques sont en pleine période de prolifération. Les risques de contaminations sont plus fréquents durant ce laps de temps où les nymphes des tiques sont plus nombreuses. Ces dernières sont quasiment invisibles et véhiculent le plus d’agents pathogènes. Généralement, les personnes à risques sont celles qui réalisent des activités en forêt, dans les zones herbeuses et en plein air.

Avant d’aller dans les zones à risque

En entrant en contact direct avec la peau, la tique est parfaitement en mesure de planter son rostre et d’innoculer la Borrelia Burgdorferi présente dans sa salive. C’est pour cela qu’il est important d’éviter que cela n’arrive.  Le port de vêtements spécifiques est une façon simple et efficace pour y parvenir, à commencer par le choix de la couleur qui doit être claire. Cela  permettrait de repérer facilement les tiques qui s’accrochent. Il faut aussi penser à porter un pantalon accompagné d’un haut à manches longues, ainsi que d’une paire de chaussures fermées (des bottes de préférence). Et là encore, il est important de glisser le bas du t-shirt ou de la chemise dans le pantalon pour éviter que la tique puisse s’y faufiler. Il faut aussi procéder de la même façon avec le bas du pantalon qui doit être glissé dans les chaussettes. L’utilisation de répulsifs à base de perméthrine est aussi efficace pour éloigner ces insectes. Il suffit de vaporiser les habits avec ces produits.

A faire après une sortie

Après chaque incursion dans les zones à risques, il  faut toujours penser à examiner méticuleusement toutes les parties du corps, afin de détecter toute présence de tique. Même, le cuir chevelu doit être passé au peigne fin. Dans le cas où une tique s’est accrochée à la peau, elle doit être retirée le plus tôt possible. Ainsi, la menace de transmission de la maladie de Lyme et de ses co-infections sera réduite. La raison est simple, cet acarien met 1 à 2 jours avant de pouvoir transmettre l’agent pathogène de la maladie de Lyme par le biais de la circulation sanguine. Pour l’enlever  sans courir le risque de laisser une partie du rostre incrustée dans le point de piqûre, le mieux est d’utiliser une pince à tique et de procéder à l’éviction avec tact, en tirant vers le haut, tout en douceur et dans un mouvement giratoire.