Professeur Mc Donald

0
18

Le Docteur Allan Mc Donald est un pathologiste de pointe, et avec ses collègues chercheurs, est l’un des pionniers dans la compréhension de la bactérie qui cause la maladie de Lyme et son comportement dans l’organisme humain. Selon ses termes, le stade avancé de la pathologie peut se manifester avec la démence, après une phase d’incubation qui peut aller jusqu’à trente ou quarante ans après l’infection. Si la démence survient, le pathologiste a émis l’hypothèse que cela pourrait être du type Alzheimer.

Après plusieurs études effectuées sur le modèle de la syphilis, le Docteur Mc Donald a commencé à étudier quelques cerveaux autopsiés et a trouvé qu’une bactérie est à l’origine de la manifestation tardive qui provoque la maladie d’Alzheimer. Il affirme également que cette dernière est liée à la maladie de Lyme.  

Après l’étude de nombreux cas, l’un des résultats de recherche les plus éloquents du Dr Mc Donald vient du cas d’un patient décédé suite à la maladie d’Alzheimer. Après autopsie et analyse, le résultat à confirmé sa contamination par la maladie de Lyme et a permis d’identifier des Borrélias Burgdorferi dans son liquide-céphalo-rachidien. Le sujet a été victime d’une longue période de détérioration mentale qui a durée huit ans et qui a finalement mené à son décès.

Toujours selon le Dr Allan Mc Donald, si la maladie de Lyme est généralement considérée comme transmise par les tiques, il y a d’autres moyens par lesquels les bactéries peuvent se transmettre, dont d’une mère à son fœtus à cause d’une « transmission verticale ». 

La maladie de Lyme est très mal connue des médecins, principalement dans sa forme chronique. Parce que les autorités médicales actuelles soutiennent que la Borréliose peut être soignée grâce à une cure d’antibiothérapie, l’existence de la phase chronique de l’affection est immédiatement éliminée. De même, l’origine infectieuse de certains troubles dits psychiatriques, comme la maladie d’Alzheimer, est actuellement remise en question par le Docteur Allan Mc Donalda. Le cas de mal considération de la Borréliose de Lyme est cependant moins important en Allemagne où il existe une clinique entièrement dédiée à son traitement.​

Même après ses nombreuses conférences sur la maladie de Lyme, les théories et les recherches effectuées par le Docteur Mc Donald laissent encore perplexes les autorités sanitaires. Les analyses pour déceler ce type de maladie sont encore peu fiables. Par exemple, en France, les tests qui permettent de percer à jour la Borrélia Burgdorferi sont obsolètes et les tests classiques n’en détectent que certaines traces. La combinaison de ces méthodes de dépistage est alors souvent nécessaire, mais doivent être initiée par le médecin. D’où un besoin de sensibilisation intensif au niveau des professionnels de santé eux-mêmes.

Selon le Docteur Allan Mc Donald, l’objectif des recherches sur la maladie de Lyme doit se concentrer sur les méthodes de diagnostic et les symptômes. Il est entre autres celui qui a découvert les différentes formes, kystiques, granulaires et enveloppées par un biofilm, de la Borrélia Burgdorferi, dans l’organisme humain. Le véritable aboutissement de ses actuelles recherches réside dans le fait que si des personnes peuvent bénéficier de traitements contre la maladie d’Alzheimer qui est causé par la maladie de Lyme, celles infectées par la Borréliose peuvent également en bénéficier.