Professeur Montagnier

0
27

Face au déni perpétuel de l’autorité Française concernant la maladie de Lyme, particuliers, communautés, médecins, spécialistes … se mobilisent pour sensibiliser l’Etat. Le Professeur Luc Montagnier est l’un d’eux. 

L’homme qui a découvert le virus du SIDA, c’est à ce titre que l’on reconnait le mieux Luc Antoine Montagnier. Il est mondialement connu grâce à ses travaux sur le Virus de l’Immunodéficience  Humaine (VIH). Ce qui lui a valu le prix Nobel de médecine en 2008. Ce natif de Chabris, dans l’Indre, s’est spécialisé dans la virologie et l’immunologie,  et a été le directeur de recherche du Centre National des Recherches Scientifiques. Il a également été professeur à l’Institut Pasteur et à l’Université de New York. C’est aussi un membre assidu des Académies des Sciences et de Médecine. Aux dernières nouvelles, il est aussi à la tête d’un institut de l’Université de Jiatong, en Chine, où il dirige des recherches sur la formation de nanostructures. 

L’avis du Professeur Luc Montagnier est clair concernant la Borréliose de Lyme. Contrairement à la pensée médicale dominante en France et dans d’autres pays, il est persuadé que cette affection est capable d’évoluer en une forme chronique et qu’elle doit être traitée à long terme. Officiellement, la  piqûre des tiques est l’unique voie qui permettrait la transmission de la Borrélia Burgdorferi, le germe pathogène de la maladie de Lyme. Mais selon ce biologiste expérimenté, il  est possible qu’il puisse être transmis de la mère à l’enfant durant la grossesse, par le biais d’une relation sexuelle non protégée  ou par une transfusion sanguine. En prenant en considération ces cas, il pense que cette maladie doit être prise au sérieux. Pour lui, la vision générale de la médecine devrait reposer sur la prévention, la prédiction, la personnalisation des soins, ainsi que sur l’étroite collaboration entre le médecin et son patient. 

Le Professeur Luc Montagnier est conscient qu’en France, le problème principal avec la maladie de Lyme  est le déni des autorités sanitaires. Pour tenter de changer cette situation, il s’est donné pour mission d’effectuer une campagne de sensibilisation grâce à des publications, des conférences, des interviews… Il a même envoyé une lettre de sensibilisation à l’intention de Marisol Touraine qui est l’actuel Ministre français des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des femmes. Ce biologiste virologue Français sait que la Borrélia Burgdorferi est très difficile à détecter. C’est pour cela qu’il a focalisé ses études sur l’utilisation de la mémoire d’eau qui permet d’identifier des agents pathogènes grâce au contact de l’eau pure. Via ce procédé, il est facile de détecter la bactérie à l’origine de la maladie de Lyme, ainsi que d’autres affections furtives.