Reportage « Limelight » de la freeskieuse Angeli VanLaanen

0
13

« The Lymelight » est un documentaire basé sur l’histoire d’une skieuse professionnelle  dénommée Angeli Vanlaanen.  Il raconte la vie d’une femme qui fait face à la maladie de Lyme. C’est aussi  une sensibilisation quant à ce fléau transmis par la piqûre d’une tique infectée par la Borrelia Burgdorferi.  Un film de 30 minutes qui a vu le jour grâce à une étroite collaboration avec le réalisateur John Roderick de Neu Production et des bailleurs de fonds qui ont fait un don de 18 330 $. 

Des années de souffranceAngeli a contracté la Borréliose de Lyme à l’âge de 10 ans. Il lui a fallu plus de 15 ans pour savoir qu’elle était contaminée par cette maladie. Entre-temps,  elle faisait face à de nombreux symptômes tels que l’évanouissement répétitif, la fatigue persistante, l’infection chronique des sinus, la dyslexie… A l’époque, nul n’était en mesure de diagnostiquer la vraie source de ses maux. La maladie de Lyme n’arrêtait pas de gagner du terrain et  a fini par se transformer en une infection chronique débilitante. Des douleurs insoutenables empêchaient cette femme sportive d’effectuer le moindre mouvement. Elle passait ses jours dans des sommeils profonds inexpliqués qui n’arrivaient pas à soulager ses fatigues persistantes. Ces conditions l’ont contrainte à suspendre sa carrière de skieuse professionnelle. ​

Un parcours étonnant

Avant de s’effondrer sous le poids de la Borréliose de Lyme, Angeli Vanlaanen figurait parmi les meilleures skieuses du monde. Elle apparaissait dans les pages de publication de ski  de renommée mondiale et a participé à des concours de ski de haut niveau. Elle était contrainte de tout abandonner pendant 3 ans pour se consacrer à des  protocoles de soins qui l’ont mené sur le chemin de la guérison.  Ayant retrouvé sa vitalité, elle s’est remise à la compétition et a  obtenu la 6ème  place au Championnat du Monde FIS,  ainsi que le 9ème rang sur la liste mondiale des points à l’AFP. Tout cela pour montrer qu’il est possible de retrouver la santé même après avoir été diagnostiqué en phase chronique de la maladie de Lyme. La Borréliose d’Angeli n’a été diagnostiquée qu’après plusieurs années. Pourtant, cette affection peut être soignée en quelques semaines si elle est traitée dès l’apparition des premiers symptômes du stade primaire. Des milliers d’enfants et d’adultes contaminés font aussi face à ce genre de situation. La raison en est simple, la société et la communauté médicale manquent encore de connaissance concernant cette épidémie silencieuse. C’est l’une des raisons qui a poussé Angeli Vanlaanen à produire « The Lymelight » afin de sensibiliser le monde sur le danger  auquel il fait face sans s’y douter. C’est aussi une façon pour elle de partager ses expériences quant aux méthodes de lutte contre la Borréliose de Lyme.