Syndrome de Gougerot: étrangement semblable à Lyme

0
14

La Borréliose et le Syndrôme de Gougerot-Sjörgen sont souvent confondus. La raison en est simple, ils se ressemblent en de nombreux points et se manifestent par des symptômes similaires difficiles à différencier.

Le Syndrôme de Gougerot-Sjörgen et  la Borréliose  sont des  maladies rares, dont les effets à long terme engendrent des séquelles irréversibles chez les patients.  Ce sont des affections chroniques qui engendrent des inflammations articulaires et qui peuvent causer des lésions graves et permanentes au niveau de nombreux organes.  Elles sont de plus parfaitement capables de se cohabiter avec d’autres  maladies. Quant à leurs symptômes, leurs points en commun sont les douleurs articulaires et musculaires,  les toux, les affections oculaires…

Le Syndrôme de Gougerot-Sjörgen est le fruit d’une réaction auto-immune dont les véritables causes sont encore inconnues. Les raisons pour laquelle le système immunitaire se retourne contre les cellules  et les attaque restent un mystère. Toutefois, des théories soutiennent que les causes peuvent être d’ordre génétique et sont déclenchées par des facteurs aggravants tels que les infections virales, le stress…  Et puisque 93 % des femmes sont touchées par cette maladie (http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=syndrome_gougerot_sjogren_pm ), des préceptes  soutiennent que le changement hormonal est aussi l’un  des facteurs déclencheurs.

Le Syndrôme de Gougerot-Sjörgen  qui est aussi appelé syndrome sec est une maladie qui atteint généralement les glandes salivaires et lacrymales, lesquelles ont pour rôle de produire des fluides de lubrification. Une fois affectées, ces glandes cessent de fonctionner, d’où l’apparition de la sècheresse anormale des yeux et de la bouche. C’est l’un des premiers symptômes qui   engendrent une sensation de démangeaisons et de brûlures au niveau des yeux, qui deviennent hypersensibles à la lumière (photophobie). Des atteintes buccales rendent difficiles la mastication et la déglutition tout en causant des caries dentaires. Cette maladie présente aussi des symptômes atypiques comme les toux sèches persistantes, des gencives sensibles et saignantes, une peau sèche et des douleurs musculaires. Et dans des cas graves, les signes se manifestent par de la sècheresse et des douleurs vaginales, ainsi que des raideurs articulaires s’apparentant à une forme d’arthrite.  

Puisqu’il n’existe pas encore de traitement curatif au Syndrôme de Gougerot-Sjörgen, les soins  consistent  seulement pour le moment à atténuer les symptômes et à prévenir tant que possible les éventuelles complications.

Pour  stimuler la production de la salive, afin d’éviter la sècheresse de la bouche,  des médicaments tels que la pilocarpine et la sevimeline sont utilisés.  Pour améliorer la lubrification des yeux, les médecins prescrivent des gouttes oculaires à base de cyclosporine. Et pour alléger les douleurs, ainsi que les inflammations articulaires et musculaires, il existe des anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l’ibuprofène, le naproxène, le motrin, ainsi que des immunosuppresseurs.

Le port d’une paire de lunettes de protection est aussi indispensable pour protéger les yeux de l’air et du vent qui favorisent la sècheresse oculaire. Quant à la bouche desséchée,  elle peut être évitée par une consommation fréquente d’eau, par une stimulation naturelle de la salive, par une salive artificielle, par l’augmentation du taux d’humidité dans la maison et par une vaporisation nasale qui humidifie la voie nasale tout en limitant l’assèchement de la bouche et de la gorge. En cas de sècheresse vaginale, l’utilisation d’une crème à l’œstrogène est de mise pour les femmes en ménopause, et l’utilisation d’un gel hydratant vaginal est conseillée pour celles qui veulent soulager l’irritation lors des relations sexuelles.

Pour ceux qui souhaitent effectuer des approches complémentaires,  un régime alimentaire anti-inflammatoire basé sur une alimentation semi-végétarienne riche en fruits et légumes   est l’idéal.